Grenadiers et gendarmes à cheval de la garde impériale

Les grenadiers à Imagecheval constituaient la cavalerie lourde de la Garde Impériale. Ils portaient un uniforme très proche de celui des grenadiers à pied de la Garde, avec toutefois quelques différences : absence de plaque sur le bonnet d’ourson, contre-épaulettes dorées et aiguillettes aurores, gants de cavalerie blancs, culotte en peau. Leur selle était montée sur une housse carrée bleue à bords dorés, avec chaperons et porte-manteau de mêmes couleurs. La plupart des chevaux – à l’exception de ceux des musiciens, de couleur claire – étaient noirs. Le régiment s’illustra notamment à Austerlitz, – en jouant un rôle majeur, sous Rapp et Ordener, dans la conquête du plateau de Pratzen -, à Eylau – en échappant sous la direction de Lepic à l’encerclement par l’infanterie russe – et à Waterloo – en chargeant infructueusement avec Ney les carrés anglais.

ImageLes gendarmes d’élite assuraient à la fois la garde des palais (Tuileries notamment) et diverses missions de sécurité et d’escorte. Leur uniforme était proche de celui des grenadiers à cheval, aux côtés desquels ils combattaient sur les champs de bataille. Les principales différences étaient l’absence de cordon sur le bonnet à poil, la couleur blanche des contre-épaulettes, des aiguillettes et des rebords de la sellerie, et le jaune bordé de blanc du baudrier.

Pour consulter quelques images de ces glorieux soldats, issues de ma collection de miniatures militaires, cliquez sur : Grenadiers  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *