« La Salsa est un esperanto du corps », un entretien avec Esteban Isnardi

ImageEsteban Isnardi est devenu au fil des ans un professeur de Salsa cubaine internationalement reconnu, qui anime stages et festivals au quatre coins de la planète. D’origine  uruguayenne, il est installé à Genève depuis près de 30 ans. Fin observateur du monde qui l’entoure, c’est à  la fois un poète et un caricaturiste de talent. Il a mis à profit ses pérégrinations autour du monde pour réaliser un ouvrage en trois volumes, intitulé « Le monde autour de la Salsa ». Un livre très personnel, associant, au libre gré de sa plume, portraits de collègues salseros, impressions de voyages et confidences personnelles.

J’avais eu l’occasion de rencontrer Esteban et de prendre des cours avec lui lors de mon séjour à Genève entre 2008 et 2011. J’avais alors apprécié le dynamisme de son enseignement comme l’étendue de sa culture. Moi-même engagé dans un projet parallèle d’exploration des formes diverses de la Salsa autour du monde, j’ai pu bénéficier de ses conseils et surtout des informations et analyses qu’il m’a communiquées avec générosité sur certaines régions du monde où je n’avais pu me rendre moi-même. Les textes qu’il a ainsi bien voulu rédiger et les entretiens qu’il m’a accordés méritaient mieux que quelques citations « entre guillemets » dans mon propre ouvrage. C’est pourquoi je les ai regroupés sous la forme de l’interview virtuelle suivante.

Pour consulter ce texte, cliquez sur le lien suivant : Isnardi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *