Catégories
France

La France face aux flux d’investissements internationaux : une spécialisation à réinventer

societal Auteur : Fabrice Hatem

Editeur : Revue sociétal n°58, 4ème trimestre 2007

Le poids croissant des flux d’investissements internationaux modifie en profondeur la manière dont se construit la spécialisation d’un territoire. Autrefois, celle-ci était liée pour l’essentiel à la seule capacité des acteurs locaux à structurer de manière endogène une offre de produits compétitive sur le marché international. Désormais, elle repose également sur la capacité du territoire à attirer et retenir les projets d’investissements dits « mobiles », c’est-à-dire ayant le choix entre différentes localisations potentielles. Pour y parvenir, il faut pouvoir proposer aux firmes multinationales des offres territoriales attractives, en focalisant l’effort de prospection sur les segments d’activités où les ressources locales sont le mieux à même de satisfaire les besoins et les attentes des investisseurs.

Exposés à une redoutable concurrence des pays émergents sur les activités « d’entrée de gamme » à fort contenu en travail peu qualifiée, les pays les plus développés sont conduits dans ce contexte à se spécialiser sur l’accueil de projets à plus forte valeur ajoutée et/ou contenu élevé en innovation. Cette nécessité est particulièrement pressante pour la France, dont l’offre territoriale reste aujourd’hui moins spécialisée que celle de certains de ses voisins ouest-européens (Îles britanniques et Allemagne notamment). Afin de mieux tirer parti des opportunités offertes par le « marché » des investissements mobiles, notre pays pourrait accélérer la mise un place d’un marketing territorial ciblé, ayant pour but d’attirer des projets internationaux plus nombreux dans des activités à fort impact structurant, et pour lesquels il dispose d’atouts différenciants.

Pour consulter l’article, cliquez sur le lien suivant : societalfin2007 (pdf)

Pour vous informer sur la revue Societal : www.societal.com

Pour une annexe statistique sur la position française sur le marché européen de l’investissement, cliquez sur le lien suivant : pos (pdf)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *