Industries d’équipement, l’enjeu de l’internationalisation (1987)

Editeur : Futuribles, décembre 1987
Auteur : Fabrice Hatem

Industries d’équipement, l’enjeu de l’internationalisation

futuribles Rachat d’ITT-Europe par la CGE, accord Thomson SGS, poursuite de la pénétration des capitaux étrangers dans la mécanique française : autant d’événements marquants de ces douze derniers mois, où la dimension internationale est omniprésente. L’industrie française d’équipement semble donc rentrer aujourd’hui dans l’ère de la mondialisation.

Fait notable : plusieurs de ces accords ont été conclus, à l’initiative de grands groupes industriels français, dans le cadre d’une stratégie d’ensemble visant à accroître leur implantation permanente sur les marchés étrangers, et en tout premier lieu sur ceux de l’OCDE.

Cette orientation semble en rupture avec celle, plus hexagonale, qui prévalait au cours des années 1960 et 1970, alors même que les sociétés américaines, allemandes et japonaises développaient déjà, chacune à leur manière, des politiques d’internationalisation.

Les événements intervenus au cours des années récentes ont en effet démontré que le marché français et les formes traditionnelles d’exportations (grands contrats notamment) sont désormais insuffisants pour assurer le développement de l’industrie nationale. Mais dans leur effort d’implantation à l’étranger, nos entreprises se trouvent confrontées à des concurrents puissants et décidés à accroître leurs propres parts de marché. Elles sont donc amenées à définir des stratégies d’internationalisation très diverses selon leur situation de compétitivité et les caractéristiques techniques des produits concernés.

Fabrice Hatem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *