Danse et sports de combats

Il y a dix ans environ, je décidai un beau jour que la danse de couple n’était pas une activité assez virile pour moi. J’allai donc m’inscrire dans un club de boxe française de mon quartier afin d’augmenter mon taux de testostérone, descendu à un niveau effroyablement faible après dix ans de pratique assidue du tango.

L’expérience dura un week-end.

Le premier jour -un vendredi soir – tout se passa bien. Je me félicitais d’avoir renoué avec des amitiés viriles qui compenseraient bientôt, pensais-je, des années d’amollissement au bras des femmes..

Le samedi, je conçus une grande fierté d’avoir réussi un beau chassé du pied droit, qui ébranla violemment mon adversaire. Bruce Willis et Sylvester Stallone n’avaient qu’à bien se tenir !!!

Mais, le dimanche, je reçus un coup de pied dans la figure qui m’éclata la lèvre.

Alors le lundi, je retournai, penaud, me faire dorloter par mes gentilles copines tangueras, et depuis, je suis très heureux comme ça.

Alors, faites comme moi : l’amour, pas la guerre !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *