Pretty Baby : dans l’intimité d’une maison close de Storyville

ImageNouvelle-Orléans, 1917. Dans une maison close luxueuse du quartier réservé de Storyville la nouvelle-Orléans, une prostituée, Hattie (Susan Sarrandon) élève sa fille Violet (Brook Shields). Celle-ci va tout naturellement suivre les traces de sa mère, avant que toutes deux, par des chemins différents, ne sortent de la prostitution pour retrouver une vie rangée après la fermeture du quartier réservé.

Pretty Baby – dont la plus grande partie de l’intrigue, à l’exception de la fin du film, se déroule dans l’intimité d’une maison close – a l’immense mérite de nous proposer une reconstitution très fouillée – et , pour ce que j’en ai lu par ailleurs, très fidèle à la réalité – de la vie dans un bordel de luxe du quartier de Storyville au début du siècle…

Pour consulter l’intégralité de l’article, cliquez sur le lien suivant : Pretty   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *