Histoires de fesses

Editeur : La Salida, n°36, décembre 2003-janvier 2004

Auteur : Maura

Histoires de fesses

La Cadena constitue la revue tanguera de référence en Hollande. Il s’agit d’un mensuel (9 numéros) publié à Amsterdam depuis 10 ans. Elle est assez similaire à la Salida par ses dimensions (poche), sa taille (une quarantaine de pages) et par sa ligne éditoriale (mélange d’articles sur l’histoire du tango, d’actualités culturelles, d’articles d’humeur, avec une importante section consacrée à la danse et un agenda très complet des manifestations tango en Hollande). Nous vous proposons ici un article d’humeur, tiré du numéro 81 de septembre 2002.

Histoires de fesses

Il y quatre ans, j’ai commencé à danser le tango. Une chose était très claire depuis le début : avec le tango, on s’occupe plutôt du dos. Une jolie figure, un grand décolleté en balcon, un joli ventre, cela aide un peu, mais ça ne se compare pas à un dos ! Un homme qui regarde avec qui danser , ne voit que des dos. Des dos qui dansent. Des vertèbres, des mouvements du derrière, des cuisses moulées.

Une tangueras doit penser à beaucoup de choses : des genoux cagneux, des jambes en O, des cuisses à fossettes, des jambes en X, des jambes poilues, etc. et des fesses !!!

Surtout les fesses ! Les fesses sont de la plus grande importance. Le dos, c’est surtout une question de fesses. Les fesses constituent le fait fondateur de notre période "homo sapiens à quatre pieds". Toutes les belles tangueras semblaient avoir de plus belles fesses que moi. Enfin, du moins je le supposais. Comment quelqu’un peut-il regarder son propre dos ? Mais, même sans regarder, j’étais arrivée à cette conclusion. Ce sont des choses que l’on sent.

Les nouvelles danseuses veulent toutes devenir de merveilleuses déesses de tango. Moi aussi. pour atteindre ce but je devais me débarrasser de mes fesses, pensais-je. Des mois horribles de jus de carotte, de régimes Montignac et de gym fitness pour arriver à une perte de poids de exactement 0 et deux fesses qui ne me menaient nulle part ! Bon sang !! Ce n’est pas drôle de savoir que vous n’allez pas devenir une grande danseuse. Juste à cause d’un peu trop de fesses.

Et puis IL est venu. C’était le plus bel homme que j’aie jamais vu. Il a dansé avec moi longtemps, souvent et… il pensait que mes fesses étaient merveilleuses. Il semble que tous les hommes aiment les fesses ! Des fesses dont les formes rondes dépassent. Mes fesses !!!! Il n’y avaient plus aucun obstacle entre mes fesses heureuses et moi. Je pouvais devenir une délicieuse danseuse de tango. Mais cela c’était il y 4 ans. 4 années cruciales qui m’ont menée au seuil de la trentaine. .

Presque toutes les fesses de 30 ans ont une tendance à l’affaissement et à la cellulite. Bien qu’en quatre ans, j’ai perdu presque par hasard plusieurs pointures de fesses, j’ai aussi constaté que la forme n’en n’était plus exactement… ronde. Ma super-copine Kitty (qui est aussi une super-danseuse, une super-femme avec un super-corps), dit que les fesses des femmes, si l’on attend suffisamment longtemps, finissent pas ressembler à des sachets de thé.. Je ne veux pas de sachets de thé ! Je veux des fesses dures comme la pierre. Sans aller faire de la Gym bien sur… Mais la solution semblait à portée de.. main……

Je suis célibataire. Les femmes célibataires veulent habituellement faire ces choses qu’elles feraient si elles n’étaient pas célibataires. Mais, sans compagnon attitré, c’est souvent plus facile. Et plus rapide. Et plus souvent, beaucoup, beaucoup plus souvent ! Si souvent que vous finissez par avoir mal aux muscles.. des fesses. Voilà : le secret pour obtenir sur l’instant des super-fesses est à la portée de toutes ! Et les résultats sont là. A Nimègue, mon dos a récemment reçu les éloges admiratifs d’un timide dieu du tango "Vous devez faire beaucoup de sport ?" En rougissant je détournais mes yeux . "C’est-à dire..

Maura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *