Tango, la genesis

Documentaire de Martin Borteiro, Uruguay, 2005, 60 minutes

ImageCet excellent documentaire sur les origines du tango a été réalisé pour la télévision uruguayenne par Martin Borteiro, dont j’avais également apprécié les talents de danseur et de professeur de tango lors d’un stage à Prayssac en juillet  2010.

Appuyé sur un travail d’archives approfondi, nourri par des entretiens avec de nombreux  spécialistes, il parcourt selon un plan chronologique l’histoire de cette culture jusqu’en 1920, explorant successivement chacune de ses multiples sources : antiques fêtes de tambours des esclaves noirs ; payadas rurales des gauchos ; danses de candombé et cumparsas de carnaval ; immigration européenne massive de la fin du XIXème siècle, porteuse d’influences musicales nouvelles, notamment italiennes ; conventillos où la coexistence de populations pauvres de toutes origines sert de creuset à l’apparition d’une culture populaire métissée ; cirque créole et théâtre de variétés avec leurs saynettes, leurs zarzuellas, leurs habaneras et autres tanguillos andadous ; bas quartiers de Montévidéo avec leurs académies de danse et leurs lupanars…

Au fil des séquences, défilent aussi des personnages de légende, comme le musicien métis Rosendo Mendizabal ou les danseurs El Vasco, El Mocho, El Cachafaz…

L’un des attraits de ce documentaire est de nous donner un point de vue uruguayen sur la genèse du tango. Sans nier l’apport fondamental de Buenos Aires, il montre en effet que Montevideo en constitua également un berceau majeur, avec ses caractéristiques propres, comme une survivance plus marquée de l’influence africaine dans la culture populaire locale. Quel dommage – mais ce n’est pas la faute du documentariste – qu’on en soit réduit aux supputations sur ce que dansaient les esclaves noirs lors de leurs fêtes de « tango » au début du XIXème siècle !!!

Fabrice Hatem

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *