Discographie, La Salida n°45 : Celedonio Flores

ImageEditeur : la Salida n°45

Auteur : Philippe Stainvurcel

Discographie, la Salida n°45

Nous ouvrons notre discographie de rentrée avec Silvana Gregori entendue à la milonga des Elles du tango à Paris en juin dernier. Une voix chaude et intime. Silvana Gregori, Tango en esencia, année 2004. contact : silvanagregori@fibertel.com.ar

Bel album de compilation, pour danser et écouter, qui rassemble les grands orchestres d’aujourd’hui : Roberto Siri, Raul Garello, Belgrano 54, La Furca. Leur interprétation fait revivre le style des « grands » d’hier : d’Arienzo, Pugliese et Troilo. Hoy baile hoy, con las 10 mejores orquestas de Buenos Aires y los mas variados estilos, vol 1, Socsa, D S 870, distribué par Sam et cie, Tangomiamor.com et dans les Fnac et autres Virgin.

Signalons le dernier album de la collection El bandoneon qui nous fait redécouvrir une grande voix de l’histoire du tango, celle d’Alberto Vila, dans des enregistrements de 1927-1928. Ecoutons-le chanter un texte de C.E Flores, Mediodia : un régal. Alberto Vila, El trovero, EBCD n° 153, année 2005

Un événement : la sortie d’un album de Francisco Canaro qui reprend en partie les morceaux joués en 1927 pour le quatrième concours de tangos organisé par Max Glücksmann. On y entend les chanteurs Augustin Irusta et Roberto Fugazot. Francisco Canaro, Noche de reyes, EBCD n°152, année 2005.

Un petit détour hors du tango, par la Pologne pour un coup d’oeil décalé grâce au pianiste, Stanislaw Markowski qui interprète des grands poètes polonais. Le bal -tango pourrait s’enrichir de quelques unes de belles valses. Tesknota, Stanislaw Markowski, année 2003, mail: wydawnictwo@aa.comp.pl

Superbe sélection des Latin Divas du Brésil, du Mexique, de Cuba et d’Argentine. On y retrouve Libertad Lamarque, Mercedes Simone et Rosita Quiroga, mais aussiCelia Cruz Araci de Almeida, Carmen Miranda et d’autres. Comme toujours chez Frémaux et associées, un livret très complet nous permet d’enrichir notre culture. Latin Divas, 1926-1954, Frémaux & associés, FA 5108 année 2004

Le disque du mois est incontestablement un nouvel album de l’orchestre Fernandez Fierro, entendu aux belles soirées de la Milonga oxydada en juillet dernier à Paris. Musicalement et d’un point de vue scénique, les musiciens sont extraordinaires. Aujourd’hui deux tendances partagent le tango: la tendance « techno » et la filiation pugliesienne dans laquelle s’inscrit, à mon avis, Fernandez Fierro. Bravo Orquesta tipica Fernandez Fierro, Vivo en Europa, année 2004, www.fernandezfierro.com

Philippe Stainvurcel

Discographie de Celedonio Flores

La sélection présentée par El bandoneon nous propose un florilège des plus grands interprètes de Flores : Carlos.Gardel dans Mano a mano, Edmundo Rivero dans La mariposa, Julio Sosa dans Lloro com una mujer, Alberto. Moran dans Mentira, et tant d’autres. Cet album renvoie à d’autres titres de a même collection. Homenaje a los poetas del tango, Celedonio Esteban Flores, EBCD n°73 année 1995, distribué par Sam et compagnie, « tangomiamor.com « .

Rosita Quiroga, qui fut l’une des principales interprètes du poète, chante de sa voix bien particulière plusieurs textes de Flores tel: Muchacho, beba, sentencia, viejo coche. Rosita Quiroga, Apologia tanguera, EBCD n° 70

Tita Merello chante Que Careta sur une musique d’E.Donato. Tita Merello, Arrabalera, EBCD n°

Edmundo Rivero chante Mano a mano et Cuando me entres a fallar de sa voix forte et gouailleuse. Edmundo Rivero, Mano a mano, collection 20 temas, chez polydor e, 1997, 539 334-2

Mercedes Simone, une des voix féminines les plus profondes du tango, chante en 1952 Muchacho. Mercedes Simone, « cantando », Maestros del tango argentino BMT 025

Roberto Goyeneche interprète Viejo smocking et Mano a mano. Roberto Goheneche, vol.1 collection 20 temas, 74321 63350-2 R. Goenenche, Grande polaco, col: 20 temas, 74321 41289-2

Ernesto Fama chante Maldita avec le premier orchestre de Carlos di Sarli en 1931. Carlos di Sarli, las primeras grabaciones 1928-1931, coll. maestros del tango argentino, BMT020

Roberto Maida interprète, en 1938, une milonga appréciée de tous les danseurs : Milonga brava. Francisco Canaro, 1927-1939, coll. maestros del tango argentino, BMT 026

Philippe Stainvurcel

Pour en savoir plus sur Celedonio Flores : /2006-04-24/le-poete-celedonio-flores/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *