Catégories
Ecrits et Réflexions Entre progressisme et populisme Réflexions citoyennes

Ne les laissons pas faire !!!

19 juin 2020

Je viens de comprendre quelque chose de très grave et de très important.

Il existe, ou il existait, dans notre société, un certain nombre d’idéaux supérieurs auxquels aucune personne de cœur ne pouvait, en toute conscience, s’opposer.

Ainsi est est-il de la lutte contre le racisme ou l’antisémitisme, de la recherche d’une certaine forme de justice sociale ou de la protection de l’environnement.

Ces idéaux en eux-mêmes peu contestables ont été le plus souvent incarnés dans le passé par des personnes de valeur, qui les inscrivaient naturellement dans une démarche universaliste, au service de la société toute entière.

Or, depuis quelques années, des groupes d’activistes radicaux se sont progressivement infiltrés au sein des différents mouvements (associatifs ou politiques) porteurs de ces causes pour détourner celles-ci au profit d’un agenda destructeur, porteur de haine et de division.

C’est ainsi que la lutte contre le racisme a été détournée par des mouvements décoloniaux et indigénistes eux-mêmes fortement pénétrés d’un racisme anti-blanc, et, bien sûr d’un antisémitisme virulent maquillé sous les couleurs de l’antisionisme.

C’est ainsi que féminisme libérateur a été défiguré par une idéologie anti-patriarcale porteuse de division et de haine entre les hommes et les femmes – les premiers désignés comme les perpétuels coupables et les seconds assignées au rôle de victimes permanentes.

C’est ainsi que l’idée de protéger l’environnement a été détournée pour en faire l’instrument de massives agressions contre nos libertés fondamentales, comme celle de circuler, de nous chauffer, ou de gérer nos biens immobiliers comme nous l’entendons.

C’est ainsi que l’idéal de justice sociale a été détourné pour en faire l’instrument d’une spoliation fiscale massive des classes moyennes supérieures.

C’est ainsi que la soi-disant « lutte contre la haine » a été instrumentaliser pour violer et réprimer notre liberté d’expression et de pensée.

C’est ainsi que la lutte contre les violences policières sert de prétexte à un désarmement de la police, laissant les honnêtes gens sans protection contre les menées des voyous et des casseurs. 

Bref, les mouvements radicaux ont peu à peu infiltré toutes ces causes a priori plutôt sympathiques pour en faire autant d’instruments de destruction d’une société démocratique et républicaine qu’ils abhorrent. Leur activisme, leur habilité et leurs stratégies d’entrisme leur permettent ainsi de jouer sur une sorte d’effet de levier pour imposer leur agenda destructeur à une majorité qui, en fait, le rejette.

De plus, leur propagande perverse aboutit à la stigmatisation des lanceurs d’alerte qui dénoncent leurs menées sournoises. Si vous vous opposer à ces radicaux fascisants qui n’ont à la bouche que de beaux mots trompeurs, alors, vous êtes immédiatement accusés de racisme, de machisme, d’ultra-libéralisme, d’indifférence face aux questions environnementales, de sympathie pour les porteurs de haine ou les idées fascisantes.

Mais en fait, les porteurs de haine et d’idées fascisantes, ce n’est pas nous. C’est eux : les anti-racistes racistes, les néo-féministes sexistes, les pseudo-écolos totalitaires, les gauchistes spoliateurs défilant aux côtés des voyous reprochant à la police de faire son travail…

Ne les laissons pas faire !!! Levons-nous pour ouvrir un contre-feu à cette immense escroquerie idéologique qui conduira, si nous n’y prenons garde, notre pays à la division, au chaos et à la ruine !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *