Emmanuel Fillot et ses cartographies géopoétiques

ImageNé à Tours en 1957, vivant aujourd’hui à Paris, le plasticien Emmanuel Fillot est un avant tout un poète du voyage. Ses compositions très aériennes combinant des formes étranges – évocations d’objets primitifs ou d’instruments de navigation – constituent en effet autant d’invitations à des périples vers des mondes lointains et mystérieux.

Créés à partir de matières naturelles (bois flottants, plumes, sable, galets, ossements d’oiseaux, bambous…), ces objets font souvent penser aux productions d’un d’artisanat primitif. Ils sont inspirés sans doute par les formes qu’Emmanuel a découvertes au cours de ses nombreux voyages, qui l’ont conduit du cercle polaire à l’Afrique, en passant par le Japon et le Brésil. On sent là une volonté de « naturaliser l’art » en soulignant la proximité fusionnelle entre la nature et l’homme primitif, qui sait transformer des matières brutes en objets sans en altérer l’essence.

Pour consulter la suite de cet article, cliquez sur : Fillot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *