Narcocorridos : quand les musiciens chantent les exploits des trafiquants de drogue

ImageIl existe dans le nord-est du Mexique un style musical très particulier, appelé narcocorrido. Ces balades jouées sur des rythmes de valses et de polkas chantent les exploits des narcotrafiquants locaux qui exportent vers les Etats-Unis voisins, «  perico, gallo y chiva » – c’est-à-dire, dans l’argot de la région, cocaïne, majihuana et héroïne -, et dont les activités illégales apportent une contribution importante à l‘économie de la région. Leur courage, leur esprit rebelle, leurs qualités d’hommes d’action, leur réussite financière et leur générosité sont ainsi mises en valeur, pour la plus grande joie du public local, à travers mille anecdotes et portraits souvent inspirés de faits divers et de personnages réels.
Après avoir présenté l’historique et les formes de ce genre musical, j’essayerai de mettre en évidence la profondeur du lien qu’il révèle entre la délinquance organisée et la société mexicaine d’aujourd’hui.

Pour consulter cet article, cliquez sur le lien suivant : narcocorridos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *