Le Cotton Club ou l’âge d’or du Jazz New-Yorkais

ImageAu cours des années 1920 et 1930, le Cotton Club a joué un rôle majeur dans l’épanouissement du Jazz aux Etats-Unis, accueillant, entre autres, les orchestres de Duke Ellington et Cab Calloway (photo ci-contre) tout en révélant le talent de chanteuses telles qu’Ethel Waters ou Lena Horne.

Le Livre de Jim Haskins, The Cotton Club, rend compte avec bonheur de cette aventure, tout en replaçant la petite histoire du club dans la grande histoire de New-York : épanouissement artistique et culturel du Harlem noir des années 1910, frénésie du Jazz dans des night-clubs souvent contrôlés par la Mafia au cours de la décennie suivante, mais aussi revers de fortune ultérieurs, liés à la crise économique des années trente et à une offensive répressive sur les activités mafieuses, qui entraîneront la fermeture du club en 1940.

Pour consulter cet article, cliquez sur le lien suivant : Cotton Club 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *