Catégories
Editoriaux de la Salida

La Salida n°42 : Anibal Troilo

Editeur : La Salida n°42, Février-Mars 2005

Auteur : Fabrice Hatem

Editorial sur Anibal Troilo

salida42 J’ai d’abord aimé le tango comme poésie chantée, avec la voix de Gardel. J’ai ensuite été fasciné par le plaisir sensuel de sa danse, sur les air entraînants de Canaro. Enfin, j’ai appris à l’apprécier comme musique instrumentale, en écoutant Pugliese et Piazzolla. Et, un jour, j’ai découvert qu’un orchestre avait intimement uni ces trois composantes fondamentales, trop souvent séparées. Celui d’Anibal Troilo.

Troilo est, tout d’abord, l’un des musiciens de tango qui ont accordé le plus d’importance à la poésie, interprétant les plus grands auteurs de son temps et ouvrant aux chanteurs un immense espace d’expression. Nous consacrons un partie importante de ce numéro aux poètes, aux textes et aux vocalistes qu’il sut si bien mettre en valeur.

Pichuco est également, un trait d’union entre les musiciens rénovateurs de la « Guardia nueva » – dont il a su, comme son contemporain Pugliese, faire fructifier l’héritage aux cours de la « période d’or » des années 1940 – et la génération des artistes contemporains incarnée notamment par Piazzolla. Nous avons demandé à plusieurs spécialistes d’analyser pour nous son œuvre et son style musical, et de nous parler de l’instrument dont il fut l’un des plus grands interprètes de tous les temps, le bandonéon.

En troisième lieu, Troilo a toujours joué pour faire danser. Et c’est pour cela que sa musique est si aimée des milongueros. Nous vous proposons plusieurs analyses et témoignages sur la relation très profonde des danseurs à la musique de « El Gordo », et sur les voies d’interprétation qu’elle leur ouvre.

Enfin, si ce dossier vous a donné envie d’entrer plus avant dans l’univers magique du maestro, nous avons recensé pour vous les ressources discographiques et « internétographiques » existantes. Vous avez deux mois pour les explorer, en attendant la parution, dans la prochaine Salida, d’un dossier consacré à Osvaldo Pugliese, à l’occasion du 100ème anniversaire de sa naissance.

Fabrice Hatem

Pour consulter le sommaire complet de ce numéro, cliquez sur : www.lasalida.info

Pour en savoir plus sur Anibal Troilo : /2006/08/12/le-musicien-anibal-troilo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *