Auto-racisme

ImageIl n’y a rien qui m’exaspère davantage que ces images de chefs indiens emplumés venant donner des leçons d’antiracisme et d’écologie à l’homme blanc devant les télé-objectifs des journaleux complaisants.

D’abord, parce que c’est un fake complet : en Amérique du nord, il n’y plus un seul indien qui s’habille comme ça en réalité. Ils sont tous en tee-shirt et en blue-jeans, comme tout le monde, y compris dans les « réserves » (en tout cas celles que j’ai visité).

Ensuite, parce que ce mythe du « bon sauvage » écolo et pacifique, c’est juste du flan. Les sociétés indiennes étaient au moins aussi violentes, racistes, expansionnistes, sales et bourrées d’injustices que celles des européens à l’époque de la colonisation (voir texte en lien). Et les paroles de sagesse qu’on leur attribue, 3 fois sur 4, des inventions a postériori d’activistes urbains.

Et surtout, parce que c’est totalement raciste. D’une part, contre les Blancs d’aujourd’hui qu’on culpabilise injustement en tant que descendants putatifs des « colonisateurs / envahisseurs » (ce qui est le principe même de l’accusation raciste) ; ensuite contre les descendants contemporains des Indiens d’hier, qu’on assigne de force à une identité culturelle mythifiée et en fait régressive, au lieu de les laisser profiter, comme tout le monde, des bénéfices de la modernité.

Ce multiculturalisme de pacotille n’a en fait pour conséquence que de diviser la société en dressant les gens les uns contre les autres sur des bases ethniques (en plus largement imaginaires du fait des mariages mixtes). Et ce pour le plus grand bénéfice de diverses mafias qui prospèrent sur cette régression anti-moderne (par exemple, dans les « réserves », en discriminant les citoyens sur une base ethnique, en bafouant les principes de la démocratie représentative sous prétexte de sornettes folkloristes du type « conseils des anciens » et en utilisant les statuts juridiques dérogatoires des réserves pour installer des casinos ou établir de louches trafics d’influence sur les ressources naturelles).

Il n’a sans doute pas de cas où le caractère en fait régressif, raciste, mafieux, diviseur, anti-démocratique et finalement très dangereux pour la paix civile, de l’idéologie multiculturaliste apparaisse de manière plus évidente.

Et nos gentils bobos de gauche naïfs se laissent prendre à ce « Wild West Show » à l’envers comme des mouches attirées par le pot de miel… c’est juste désolant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *