Quizz : êtes-vous prioritaire en matière de sécurité ?

Le gouvernement vient d’annoncer, grâce à l’action efficace de Marlène Chipie, un nouveau train de mesures destinées à lutter contre les violences sexistes et sexuelles ainsi que contre les violences homophobes. Cependant, dans le même temps, le niveau global de sécurité se dégrade fortement dans des quartiers échappant à la loi républicaine.  Ces deux tendances dessinent un nouveau paysage de la sécurité où, à infraction équivalente, la victime verra son cas considéré comme plus ou moins prioritaire selon son profil personnel et le lieu où a été commis l’infraction.  Pour vous aider à vous y retrouver dans cet univers beaucoup plus complexe que lorsque l’égalité républicaine s’appliquait à tous et partout en matière de sécurité, j’ai rédigé ce petit tableau récapitulant quelques cas de figure parmi les plus courants.  Vous saurez ainsi, en fonction de votre profil et du lieu de l’infraction, si votre cas est ou non prioritaire.

Type de victime

Type d’infraction

Priorité médiatico-judiciaire

Militante bobo féministe Main aux fesses Hyper-prioritaire, surtout si la victime a filmé l’agression sur son portable et l’a diffusé en direct sur sa page Facebook avec commentaires scandalisés en « live » de Marlène Chipie.
Pute chinoise sans papiers de Belleville Agression très violente Aucune priorité de fait.  Ne porte de toute façon même pas plainte car a peur de la police.
Migrante sans papiers de Calais Viol collectif On ne sait pas. Personne n’entre jamais là-bas.
Petite vieille française Vol de sac  à main Priorité faible-moyenne sauf si circonstance aggravante d’agression sexuelle (mais rare en pratique)
Femme au foyer maghrébine à Stains Coups et blessures du conjoint En principe prioritaire, mais en fait ne porte pas plainte par peur et résignation (et de toute façon, la police n’entre plus dans cette cité).
Jeune homme de type caucasien Egorgement après altercation Priorité faible à moyenne. On reste discret sur les noms des coupables pour éviter les amalgames.
Homosexuel Coups et insultes Deux cas :

1) les faits se sont produits dans un quartier homo branché du centre de Paris : priorité maximale avec manif LGBT et communiqué scandalisé de Anne Hidalgo.

2) les faits se sont produits dans une cité de Stains : en fait, le cas est mal renseigné, car les homos ne vont plus là de peur de se faire lyncher.

Juif Coups et vol Deux cas :

1) juif avec kippa : priorité maximale car soupçons d’antisémitisme, mais pas d’article du Monde car il ne faut pas faire d’amalgames.

2) juif sans kippa : priorité moyenne-faible (la victime est de type caucasien ordinaire)

Mais de toute façon les agresseurs ne seront jamais rattrapés car ils sont partis en courant pendant que vous lisiez ce texte et sont déjà loin.

Employé de banque d’origine maghrébine Coups et insultes Deux cas possibles :

1) L’agression est le fait d’une bande de skinheads et s’est produite à côté du lieu de travail de la victime dans Paris intra-muros. La victime a été traitée de « sale bicot » : priorité maximale avec article du Monde sur la recrudescence du racisme d’extrême-droite (mais cas rare en pratique).

2) L’agression s’est produite près du domicile de la victime dans une cité de Stains et est le fait d’une bande de voyous du quartier. La victime a été traitée de « sale bâtard d’esclave des français » : priorité très faible. La victime ne porte pas plainte par peur des représailles et de toute manière la police ne pénètre plus dans cette cité (cas extrêmement fréquent).

Français moyen Cambriolage Priorité faible. Déposez votre plainte en ligne. On vous répondra.
Flic Agression à domicile ou pendant une ronde Priorité médiatico-politique faible. Les mecs de gauche s’en foutent. « vous pétez de trouille et (…) vous vous victimiser à longueur d’émission de télévision » (Yann Moix).
Pompier Agression pendant une intervention destinée à sauver des vies. Priorité moyenne. Essayez de vous faire protéger par des policiers pendant vos interventions (voir ligne ci-dessus).
Président de la République Petite vieille « gilet jaune » La dame essaye de rencontrer le président à l’Elysée pour lui expliquer qu’elle ne gagne que 900 euros par mois et qu’avec l’augmentation des taxes sur l’essence, elle ne pourra plus aller faire ses courses en voiture que deux fois par mois. Priorité extrême pour la protection du Président contre la honteuse peste brune des séditieux : 3000 CRS avec herses métalliques, grenades lacrymogènes et canons à eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *