La ronde de Genève (chapitre 1) : Du rififi chez les bureaucrates

Passionné de tango, Fabien aime révéler à elles-mêmes les danseuses débutantes en leur offrant le guidage à la fois ferme et attentif qui leur permet de prendre confiance et de d’exprimer dans ses bras. Il observe en même avec un mélange de fascination et de désenchantement le fonctionnement de l’ONU, où il travaille en tant qu’économiste. Plus que des déceptions professionnelles, c’est une prise de conscience des faux-semblants de son statut d’expert international qui le conduira à abandonner sa carrière pour se lancer à corps perdu dans la découverte des cultures afro-latines.

Pour lire cette nouvelle, cliquez ICI
Ps : ce texte constitue le premier chapitre d’un livre intitulé « La ronde de Genève ». Quatre hommes et quatre femmes s’y croisent dans les milongas de la ville. Chacun aime la danse d’une manière différente, et suit aussi son propre destin en dehors des pistes. Comme dans une ronde, ils forment, au cours des chapitres de livre, huit couples successifs, qui incarnent également huit façons de se rencontrer, de s’aimer et de se séparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *