Le monde autour de la salsa

ImageAux cours des années récentes, le danseur Esteban Isnardi a parcouru le monde, animant des festivals de Salsa dans une quarantaine de pays. Il nous a livré son expérience dans son ouvrage en deux volumes Le monde autour de la Salsa. Un livre qui présente l’originalité d’être essentiellement focalisé sur le monde de la danse, alors que la plupart des ouvrages sur la Salsa que j’ai pu consulter jusqu’ici s’intéressaient plutôt à la musique.

L’auteur a privilégié la subjectivité des confidences intimes par rapport à l’objectivisme de l’enquête sociologique. Pas d’informations précises et systématiques, donc, sur les lieux, les écoles, les styles de danse, ou encore l’histoire des différentes communautés salseras. Plutôt des coups de cœur et de gueule, ainsi que des plongées récurrentes dans une mémoire personnelle revivifiée par une situation ou une rencontre. Ceci aboutit à une écriture très originale, mélangeant, de manière parfois échevelée, confidences intimes, description des villes parcourues, portrait des personnalités salseras rencontrées au fil des voyages et témoignages sur l’atmosphère des différents festivals.

Ce sont ces témoignages sur les communautés salseras qui ont le plus attiré mon attention. Moi-même actuellement engagé dans un travail de recherche sur la diversité des pratiques et des imaginaires salseros autour du monde, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt les passages où Esteban décrit de l’intérieur la vie de cette communauté transnationale de danseurs professionnels à laquelle il appartient. D’un côté, les enseignants nomades, sillonnant l’Europe et le monde au rythme des stages et festivals. De l’autre, des animateurs plus sédentaires, organisant les activités de leur communauté locale. La rencontre de ces deux types de personnages, dans des lieux à chaque fois différents, donne lieu à mille petites aventures, gaies ou tristes, enrichissantes ou décevantes.

Esteban nous livre ainsi un témoignage brut très précieux sur ces différentes communautés salseras, dont chacune reste marquée par des idiosyncrasies fortes en dépit de leur attachement revendiqué à la même identité culturelle globale. Pour tirer le plus grand profit du texte, le lecteur-orpailleur devra cependant le passer entièrement au tamis afin d’en dégager les précieuses pépites.

Fabrice Hatem

Esteban Isnardi, Le monde autour de la Salsa, vol. 1, 244 pages, Editions impression de Salsa, 2010

Esteban Isnardi, Le monde autour de la Salsa, Volume 2,  Editions Elzevir, 455 pages, 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *