Alarde

Par Fabrice Hatem

ralifa Pour consulter une vidéo de démonstration de cette figure, cliquez sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch?v=rGVrxJrN6UQ

Ce terme générique désigne un mouvement corporel effectué par le garçon en solo, et pouvant comporter des changements rythmiques significatifs (pas chassés notamment) par rapport au pas de base. Selon moi, il désigne à peu près la même chose que le mot « shines » dans la Salsa portoricaine, sauf que ce dernier terme peut également désigner des solos effectués par la femme.

Il existe une grande variété d’Alardes. Je vous en présente ici un exemple, qui m’a été proposé par Rafael Martinez à Santiago de Cuba en Octobre 2010.

Cette figure s’effectue 3 séquences de 8 temps (soit 3 X 2 = 6 mesures de 4 temps).

1. On fait un dilequeno (un une promenade, peu importe), à l’issue duquel les partenaire se lâchent les mains.

2. Le garçon fait un pas de base sur le 1-2-3, tout en effectuant avec ses mains et ses épaules un mouvement circulaire évoquant un battement de tambours. Sur le 5 et le 6, il continue son pas de base, puis fait un pas chassé sur le 6-7. En fin de séquence, il a la jambe gauche tendue vers l’avant-gauche, la pointe du pied légèrement tournée vers sa partenaire, la jambe droite légèrement pliée, les deux bras en losange vers la droite, et il regarde vers le bas son pied gauche. Il reste immobile dans cette position sur le 8.

3. La figure se conclut par un dilequeno, un pas de base ou une marche. L’essentiel est de reprendre une position de base normale sur le pas 1 suivant la fin de l’alarde décrit dans la séquence précédente.

Fabrice Hatem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *