Faillite de l’Etat-providence et recherche de boucs émissaires

L’Etat-providence est de facto en faillite. Une faillite d’ores et déjà morale et politique, demain sans doute financière. Le projet utopique d’assurer l’égalité des conditions par le nivellement fiscal arrive à son terme logique : l’explosion du mal-être matériel et moral par la multiplication des poches de pauvreté, de marginalisation et d’anomie sociale qui donnent de plus en plus à la société française l’allure d’une peau de léopard dévorée par les mites. Toujours intoxiquées par l’illusion trompeuse et mortifère de l’Etat-Providence, les populations affolées, victimes de la faillite imminente de cette utopie, continuent à supplier ou à exiger : « Faites comme avant !!! Donnez-nous encore une aide, une subvention nouvelle, au moins pour passer l’hiver ou achever de rater des études supérieures sans valeur !!! »

Mais les dirigeants savent qu’ils ne peuvent plus rien faire, que les caisses sont vides, que les programmes sociaux ont crevé leur plafond d’inutilité. Alors, que font-ils pour donner le change et continuer à faire croire que le vieux modèle moribond de l’interventionnisme étatique respire encore ?? Ils livrent quelques individus ou quelques catégories de population à la vindicte générale pour se dédouaner de leur propre paralysie. Petits propriétaires bailleurs, intellectuels conservateurs, automobilistes coincés dans les embouteillages, maris soupçonnés de violences, clients de TDS, éleveurs et agriculteurs non conformes aux utopies du bio, et maintenant dresseurs de lions deviennent alors autant de boucs émissaires permettant d’alimenter l’illusion que l’Etat dispose encore de quelques marges de manoeuvre pour tenir sa promesse émancipatrice et égalitariste.

Nos gouvernants vont alors prendre, à grand fracas d’annonces médiatisées, quelques mesures liberticides ou répressives contre ces diverses catégories en prétendant ainsi agir, selon les cas, pour la défense des femmes, du bien-être animal, de l’environnement ou encore pour lutter contre la vie chère et le racisme. Vous allez voir ce que vous allez voir !!! On va interdire les animaux sauvages dans les cirques, et la sixième extinction de masse ne sera plus qu’un mauvais souvenir !!! On va faire un procès à un intellectuel juif, et le vieux monde cédera la place à une nouvelle société régénérée !!!

Bien entendu, cela n’aura aucun effet concret sur les problèmes en cause, qui continueront à s’aggraver. Mais cela permettra de gagner un peu de temps, acheté au prix du malheur de quelques-uns, en laissant croire encore quelques temps que l’Etat détient la clé des solutions aux problèmes de la société. Jusqu’à ce qu’enfin, ces centaines de mesure arbitraires et inutiles contre telle ou telle catégorie de population, additionnées les unes aux autres, ne finissent pas toucher la majorité des gens, provoquant ainsi un sentiment général de révolte. Et que l’on finisse enfin par se rendre compte que Etat-providence n’est pas la solution, mais le problème…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *