Homicide par imprudence ou meurtre par préméditation ?

A voir les décisions de certains hommes politiques actuellement au pouvoir – qu’ils soient de gauche ou de droite d’ailleurs – j’ai parfois l’impression qu’ils sont en train de préparer la mise à mort de la France accompagnée de la spoliation généralisée de ses habitants (je veux dire du Peuple français)

Cela est vrai dans à la peu près tous les domaines :

–                     Politiques, la souveraineté nationale étant peu à peu dépouillée de ses attributs au profit d’instances supranationales ;  la dernière agression en date venant des déclarations de notre Président sur la possible création d’une armée européenne, qui reviendrait de facto à organiser la disparition de toute capacité défense nationale autonome ;

–                     Economiques, quand les règles libérales de l’Union européenne imposent à nos entreprises et à nos agriculteurs écrasés de charges et de réglementation une concurrence étrangère qui n’a pas à affronter les mêmes contraintes, provoquant inévitablement de ce fait faillites d’entreprises, licenciement, désindutrialisation  et  développement du chômage de masse.

–                     Financières, quand la prédation fiscale de l’Etat-Moloch appauvrit les français par l’impôt, détruit les mémoires familiales par la spoliation des héritages, et prépare, à travers l’inévitable faillite souveraine à venir, – conséquence de l’accumulation des déficits et de l’endettement – l’anéantissement définitif de notre épargne et la vente par appartement de la France à des intérêts étrangers.

–                     Culturel, quand nous voyons notre mémoire collective et notre langues piétinées par les programmes de l’éducation nationale, et quand nous laissons sans réagir les lobbies anti-français, – indigénistes, décolonialistes, racistes anti-racistes -, pratiquer un entrisme agressif dans les partis politiques de gauche (LFI notamment) comme dans les institutions culturelles et d’enseignement supérieur pour y imposer leur dictature multiculturaliste anti-laïque et anti-républicaine.

–                     Et démographiques, quand notre président s’apprête à signer un « pacte migratoire» qui revient à instaurer un droit généralisé à l’invasion tout en criminalisant l’expression de toute pensée critique sur ce sujet ; ou quand la politique du logement de la Mairie de Paris revient à encourager la subversion migratoire de notre capitale par la création de centres d’hébergement pour envahisseurs et le grand remplacement de sa population par la création massive de logements sociaux destinés à accueillir les populations à problèmes des ghettos désocialisés.

Le résultat à terme de ces politiques convergentes étant tout simplement la disparition de la France, l’oubli de sa culture et la ruine de ses habitants.

Je ne sais si ces politiques meurtrières doivent être qualifiées pénalement de simple homicide par imprudence ou de tentatives d’assassinat avec préméditation.

Mais, ce que je sais, par contre, c’est que je n’ai pas envie que mon peuple disparaisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *