Prise de tête journalistico-littéraire

Un journaliste, c’est un romancier du réel, qui, en écrivant sur des gens véritables, crée un univers peuplé de personnages qui pourraient aussi bien avoir être inventés.

Un romancier, c’est un journaliste de l’imaginaire, qui écrit sur des personnages soit-disant inventés, mais qui ne sont bien souvent que la transposition littéraire de gens qu’il a rencontrés dans la vie réelle.

En tout cas, c’est mon expérience personnelle : quand je croyais que j’étais journaliste, j’éprouvais en fait un plaisir de romancier à écrire articles et biographies sur des gens réels qui devenaient ainsi mes personnages. Et depuis que je crois être romancier, j’éprouve un plaisir de journaliste à explorer mon univers imaginaire qui est en fait peuplé de personnages inspirés des gens réels dont j’avais transformé la vie en roman quand je croyais que j’étais journaliste.

Bon, je vais prendre un doliprane…

Est-ce que quelqu’un parmi vous connaît un bon psy ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *