Lettre à une amie anglaise anti-brexit

Chère C., tu te lamentais il y a quelques jours sur Facebook du vote de ses concitoyens sur le Brexit.

Pour ma part, j’ai au contraire applaudi des deux mains, le 23 juin dernier, à l’attitude digne et courageuse de ton peuple, qui a été le premier à décider souverainement de reprendre son indépendance par rapport à cette structure à la fois monstrueuse et inefficace qu’est devenue l’union européenne.

L’UE est monstrueuse, car elle conduit à la dissolution des souverainetés nationales, porteuses de longues et profondes traditions démocratiques, au profit du pouvoir occulte d’une technocratie apatride, exercé sans contrôle et sans vote populaire. N’est-tu pas choquée par exemple que la présidence de la commission européenne soit actuellement exercée par le luxembourgeois Jean-Paul Juncker, qui a été pendant des années complice actif du système d’évasion fiscale dont son pays s’était fait une spécialité ? Et qui continue à défendre aujourd’hui depuis sa position actuelle les intérêts de ses amis financiers et dirigeants de firmes multinationales tout en s’adressant aux peuples européens et à ses représentants démocratiquement élus sur un ton hautain et méprisant ?

L’UE est Inefficace, car elle ne nous protège ni contre la prédation du système financier international qui ruine nos épargnants, ni contre le dumping chinois qui détruit notre industrie, ni contre l’invasion islamique qui menace notre identité. Bien au contraire, il semble qu’au nom d’un internationalisme mal compris, elle favorise ces tendances mortifères, comme l’a montré sa désastreuse gestion de la crise des migrants depuis l’été 2015.

Est-ce cette Europe-là que tu veux ? Pas moi !!! Et pas non plus la majorité de tes compatriotes. Beaucoup d’entre eux, comme tu le souligne dans ton post sur Facebook, sont d’ailleurs des gens relativement âgés, c’est-à-dire ceux-là même qui ont participé avec enthousiasme à la construction de l’UE il y a 20 ou 30 ans dont tu es l’héritière, mais ont ensuite, nourris par les déceptions, changé d’avis à ce sujet. Il me semble qu’au lieu de les traiter, sans que l’on comprenne bien pourquoi, de vieillards égoïstes (je ne vois pas en quoi leur intérêt personnel de rester ou non dans l’UE serait lié à leur âge ?), tu devrais plutôt te demander justement pourquoi ils ont changé d’avis !!! J’ajouterai incidemment que la jeunesse ne constitue en rien une garantie de clairvoyance politique : ce sont les jeunes adultes qui ont en effet porté Hitler au pouvoir au début des années 1930, alors que les allemands plus âgés étaient proportionnellement moins nombreux à voter pour le parti nazi. Ces partisans du Brexit ne sont en fait ni des égoïstes, ni des xénophobes, ni des ignorants, ni des imbéciles arriérés : ils expriment leur refus de voir perdurer un système non démocratique qui asservit et affaiblit les peuples d’Europe. Ils veulent, dans leur immense majorité, une autre Europe, fondée sur la libre coopération entre peuples souverains.

Du Royaume-Uni à la Hongrie, de l’Autriche au Danemark, c’est ainsi une immense clameur populaire qui s’élève aujourd’hui sur le vieux continent pour dire non aux bureaucrates supranationaux et reconquérir la dignité et l’indépendance des peuples européens. Et c’est la responsabilité de ceux qui se disent pro-européens de prendre la mesure de cette lame de fond pour faire en sorte qu’elle ne soit pas instrumentalisée par les partis populistes, auxquels les rêveurs et les utopistes ont trop longtemps abandonné le « monopole du réel », selon la pénétrante expression d’Alain Finkelkraut. En tout cas, ce n’est pas en insultant ceux (majoritaires) de tes compatriotes qui ont exprimé leur indignation par leur vote que tu feras avancer les choses.

A l’inverse, il ne faut pas confondre le sentiment europhile – que je partage avec toi – avec l’acceptation aveugle des errements de la structure désormais obsolète – l’UE – qui prétend aujourd’hui l’incarner. Il faut inventer une autre Europe – qu’elle s’appelle UE réformée ou autrement. Si tu veux que ta voix pro-européenne soit crédible, tu devrais exprimer, avec la même force de conviction, ton refus de voir l’UE dirigée par des gens peu recommandables comme Jean-Paul Juncker, que tes inquiétudes face au vote de tes compatriotes. Sinon, les peuples européens reprendront, les uns après les autres, leur indépendance. Et ils auront bien raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *