La Défense : une jungle

Je travaille à la Défense : c’est une jungle. Mais pas celle que vous pensez : une VRAIE jungle.A la place des grandes forêts tropicales, des bosquets bien taillés par les jardiniers de l’Etablissement public, mais quand même impénétrables quand on est habillé en costume trois pièces.

A la place des oiseaux tropicaux multicolores, des moineaux et des merles qui nichent dans les bosquets.

A la place des tigres et des jaguars, des chats qui chassent les moineaux précédents.

A la place des millions de moustiques, des ruches protégées aux pieds des buildings d’Areva ou de Total, gage sans doute de la nouvelle respectabilité écologique de ces entreprises. Avec dedans des abeilles qui vont butiner les parterres de fleurs bien entretenus d’à côté (c’est le seul endroit en France où elles échappent aux pesticides).

Il y a même de grandes chutes d’eau et des lacs (artificiels)… Et plein de primates en costume qui singent leur patron en grimpant dans les tours. … .Tout en laissant d’énormes quantités de détritus comestibles dont les petits rongeurs et les oiseaux se délectent.

Comme là-bas les hommes sont trop préoccupés par leur carrière dans les gratte-ciels pour partir à la chasse, tous ces animaux ont la paix et peuvent vivre dans la tranquillité et l’abondance… Ils sont juste tous plus petits que les vrais animaux de la Jungle, alors que les hommes descendants des minuscules lémuriens ont par contre construit des tours gigantesques…

PS : pourquoi n’installerait-on pas d’ailleurs, quelques nids d’aigles au sommet des tours ? Ils seraient bien à leur place, là-haut, ces rapaces, juste au-dessus du bureau du grand PDG !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *