Chômage de longue durée

Une de mes élèves chinoises de français langue étrangère vient d’avoir ses papiers il y a quelques semaines.

Dès qu’elle les a eus, tout contente, elle m’a dit : « maintenant que j’ai des papiers, je vais pouvoir trouver du travail facilement. »

Je me suis dit : « la pauvre, elle rêve, elle ne parle même pas encore correctement français, elle n’a pas de diplôme reconnu, pas de qualification pointue. Elle va galérer pendant deux ans. »

Mais je ne lui ai rien dit pour ne pas l’affoler.

Le lendemain, elle m’appelle pour me dire : « ça y est, j’ai trouvé du travail ».

Elle avait été voir 3-4 restaurateurs chinois de Belleville et de Choisy et ils lui ont tout de suite proposé quelque chose.

 

Ca lui a donc pris une après-midi pour trouver du travail.
OK, c’est mal payé, à moitié pas déclaré, pourri, avec des horaires trop longs, super-précaire…

 

… Mais c’est un vrai travail avec des fiches de paie quand même…

… et pour elle, c’est un début, la connaissant je me dis que dans 5 ans elle peut très bien devenir patronne à son tour.

Je défends pas le libéralisme à tout va et l’exploitation de l’homme par l’homme.

J’accuse pas du tout non plus les chômeurs de longue durée d’être des fainéants ou quelque chose du genre.

Simplement, je constate que quand on a vraiment envie de bosser dans la France d’aujourd’hui et qu’on accepte ce qu’on trouve en se préoccupant pas trop du code du travail, ben on peut y arriver.

Après, vous en tirez les conclusions que vous voulez de cette anecdote…

… en tout cas, moi, ça a encore renforcé mon estime pour les chinois.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *