La ronde de Genève (chapitre 4) : En tailleur strict et porte-jarretelles

Anna est une jeune économiste lancée dans une brillante carrière d’expert international. Mais elle abrite au fond d’elle-même un fantasme inavoué : celui de se transformer, le nuit venue, en un objet de désir provocateur et impudique, excitant la concupiscence des mâles et établissant ainsi sur eux sa domination sensuelle. Après diverses expériences plus ou moins réussies, elle va trouver dans la pratique du tango l’accomplissement de son fantasme.

Pour lire cette nouvelle, cliquez ICI

Ps : ce texte constitue le chapitre 4 d’un livre intitulé « La ronde de Genève ». Quatre hommes et quatre femmes s’y croisent dans les milongas de la ville. Chacun aime la danse d’une manière différente, et suit aussi son propre destin en dehors des pistes. Comme dans une ronde, ils forment, au cours des chapitres de livre, huit couples successifs, qui incarnent également huit façons de se rencontrer, de s’aimer et de se séparer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *