Cosmotango 2000

Enregistrement du  spectacle Cosmotango du 19 mars 2000, 2000, 62 minutes

ImageFondé en 1999 par le danseur argentin Fabian Salas, Cosmotango est aujourd’hui devenu l’un des plus grands, sinon le plus grand, festival de tango du monde. Le CITA (Congrès international de tango argentin) a lieu chaque année pendant une semaine à Buenos Aires, en général à la fin de l’hiver. Il offre à des participants venus du monde entier un programme somptueux : plusieurs dizaines – voire une petite centaine en 2013 – de workshops, des pratiques et des milongas tous les soirs dans les salles les plus prestigieuses, des concerts, des démonstrations, des animations diverses…  L’équipe artistique rassemble, cela va sans dire, quelques-uns des danseurs et des musiciens les plus en vogue. Les enregistrements des moments forts de cette manifestation sont ensuite proposés au public.

Personnellement peu attiré par ce genre d’évenements gigantesques, je reconnais par contre qu’ils permettent  – à l’instar du championnat mondial de tango dont j’ai parlé dans une autre chronique – de donner une idée d’ensemble, un laps de temps relativement bref, de l’état de la scène artistique tanguera de Buenos-Aires. Et le visionnage des DVD ou des cassettes vidéo peut constituer un substitut intéressant pour ceux qui n’y ont pas personnellement assisté.

Parmi les diverses vidéos de Cosmotango dont je dispose, j’ai choisi de dire ici quelques mots d’une cassette vidéo contenant l’enregistrement de l’un des spectacles donnés à l’occasion du festival 2000, très exactement le 19 mars 2000 à la salle Pablo Neruda du complexe La Plaza. Elle m’a paru intéressante car on y voit coexister plusieurs générations de danseurs, respectivement antérieures et postérieures à la grande renaissance du tango des années 1980. Avec aussi une très grande diversité de styles : les regrettés Rodolfo et Maria Cieri dans un charmant cayengue en costume d’époque ; Gisèle-Anne et Gustavo Naveira merveilleux de précision, de légèreté et de musicalité ; Chicho Frumboli et Lucia Mazer dans un inventivité foisonnante, fondatrice du Tango nuevo ; Fernanda Ghi et Guillermo Merlo dans de belles chorégraphies théâtralisées ; Eduardo Capussi et Mariano Florès dans des pantomimes désopilantes ; Esteban Moreno et Claudia Codega rayonnants d’élégance ; l’orchestre Color Tango dans des arrangements très originaux de thèmes anciens comme La Mariposa ou Sentimiento Gaucho… il y en a beaucoup d’autres, dont certains m’ont moins plus, mais c’est à vous de juger maintenant…

Fabrice Hatem

Renseignements : www.cosmotango.com

Pour un témoignage sur le CITA : http://fabrice.hatem.free.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=595&Itemid=46

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *